Premières visites à Armenia

Pour commencer notre période en tant que touristes, nous avons visité le Musée de l’Or Quimbaya. Situé juste à côté de la maison, il retrace l’histoire précolombienne de la région du Quindío. L’entrée est gratuite pour tous, raison de plus pour venir découvrir les vestiges de cette zone archéologique.

Entrée du musée de l'or d'Armenia

Vitrine du Musée de l'Or d'Armenia présentant la collection du musée

Les pièces de ce musée proviennent de la culture Quimbaya et remontent à 500 av. J-C. Ce qui indique une présence humaine dans la région à cette période. Il existe aussi d’autres vestiges dans d’autres musées du pays qui datent de 20 000 av. J-C, date à laquelle on a enregistré les premiers peuplements sur le territoire colombien actuel.

Coupelle pour récupérer de l'or, avec une poignée de pépites d'or à l'intérieur

L’or des Quimbayas provenait directement des rivières. Brut, il était ensuite broyé avec de grosses pierres puis, une fois en poudre, il était mélangé à du cuivre pour le faire fondre plus facilement. Cette préparation d’or en poudre et de cuivre, le tumbaga, était chauffée puis plongée brusquement dans l’eau glacée et martelée pour éliminer les impuretés et renforcer les objets fabriqués. Les Quimbayas fabriquaient de nombreuses figurines et de bijoux notamment pour montrer la puissance d’une personne au sein des villages.

Objets et statuettes présentés au Musée de l'Or d'Armenia

Vitrine du Musée de l'Or d'Armenia présentant, notamment, une couronne et des plats

Vitrine du Musée de l'Or d'Armenia présentant des anneaux pour le nez
Anneaux pour le nez

Objets présentés dans le Musée de l'Or d'Armenia représentant des animaux (grenouilles, salamandres...)

Cette culture précolombienne fut l’une des dernières à disparaître grâce à son habitat difficile d’accès : entourée de montagnes à l’ouest et à l’est et par la jungle au nord et au sud. Les conquistadors espagnols ont tout de même réussi à pénétrer dans cette zone. Le peuple Quimbaya ne se laissant pas faire déclara la guerre mais fut très vite dominé par le chef de file Jorge Robledo et son armée, ce qui poussa les derniers survivants Quimbayas à s’échapper vers l’ouest du pays.

Jardin du Musée de l'Or d'Armenia orné de palmiers et d'un petit amphithéâtre

Photos des insectes rencontrés au Musée de l'Or d'Armenia
Papillons et punaise dans le jardin du musée
Charlène, Charles, ses parents et une cousine à l'ombre d'un arbre et assis sur un banc du jardin du Musée de l'Or d'Armenia
Nous, les visiteurs du jour !

Nous avons aussi découvert le Parque de la Vida (Parc de la Vie) d’Armenia. Au contraire du musée, ce parc est payant (1 000 pesos = 0,30 cts d’euro) mais cela vaut vraiment le coup ! Ce parc très vallonné de 8 hectares s’arpente comme une sortie en forêt en plein centre-ville !

Pont dans le Parque de la Vida, entouré de palmiers et passant par-dessus un cours d'eau

Plantes dans le Parque de la Vida à Armenia

Photos d'oiseaux rencontrés dans le Parque de la Vida à Armenia : Pyrocephalus rubinus, Myiozetetes similis, Fluvicola pica
Moucherolle vermillon (mâle et femelle), Tyran sociable et Moucherolle pie
Tangara cyanicollis rencontré au Parque de la Vida à Armenia
Tangara à cou bleu

Mis à part des oiseaux, on y rencontre aussi d’autres animaux plus rares et tout aussi amusants !

Sciuridae dans un arbre du Parque de la Vida à Armenia
Écureuil
Agouti au Parque de la Vida à Armenia
Agouti

Charlène et les parents de Charles montant des escaliers entourés d'arbres au Parque de la Vida d'Armenia

Forêt d'arbres au Parque de la Vida à Armenia

Un très joli endroit pour passer un moment en famille et admirer une faune et une flore très variées !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *