Un désert et une mine de sel à une heure de Bogotá !

Une journée, c’est au moins le temps qu’il faut pour découvrir la ville de Nemocón. Situé à une heure de Bogotá en bus, ce petit village et ses deux principales attractions touristiques nous ont totalement charmés, surtout que nous étions quasiment les seuls touristes !

C’est donc tôt le matin que nous sommes arrivés sur la place principale de Nemocón. Avec son église, ses maisons colorées et la montagne tout autour, on est bien dans un village typiquement colombien.

Nemocón signifie « sanglot du guerrier » en langue chibcha, c’est à cet endroit que les habitants venaient pleurer la mort de leurs chefs au combat, dès le VIème siècle av. J-C.

église sur la place du centre de Nemocón
Eglise San Francisco de Asís sur la place centrale

sculpture d'une femme sur la place de Nemocón

mur ocre avec des dessins d'anges à Nemocón

maisons sur la place centrale Nemocón

place de Nemocón avec l'église en fond

maisons colorées dans une rue de Nemocón

maison de pierre dans une rue de Nemocón

rue du centre de Nemocón avec vue sur la montagne

Après notre déambulation dans les rues de Nemocón, nos visites touristiques peuvent commencer. En se rendant vers la mine de Sel, nous avons découvert que le lieu abritait aussi un musée d’histoire naturelle (en rénovation ce jour-là).

mammouth au musée d'histoire naturelle de Nemocón

A défaut de visiter le musée, nous nous sommes dirigés vers le but de notre venue : la mine de Sel. Quelques mois auparavant, nous avions visité la cathédrale de Sel, située à Zipaquirá, la ville voisine. Comme son nom l’indique, la cathédrale de Sel est très orientée vers la religion, chose que nous avons beaucoup moins retrouvée à la mine de Sel de Nemocón, laissant encore plus paraître sa simplicité et son authenticité. Après avoir déboursé 20 000 pesos chacun (6,50€), nous avons suivi notre guide et les très peu nombreux autres touristes du jour, pour une balade d’une heure à 80 mètres sous terre.

scultpure d'un ouvrier à la mina de sal de Nemocón

plan d'eau et tunnel dans la mina de sal de Nemocón

coin du plan d'eau dans la mina de sal de Nemocón

mur de sel cristallisé à la mina de sal de Nemocón

détails de la cristallisation du sel à la mina de sal de Nemocón

mur de sel avec lumière bleue à la mina de sal de Nemocón

stalagmites de sel à la mina de sal de Nemocón

Au fil de notre visite, le guide nous explique l’histoire de la mine, le travail des ouvriers, la formation du sel… Mais aussi l’histoire d’un tournage de film, qui a en partie eu lieu à l’intérieur de la mine : « The 33 », l’histoire vraie des 33 mineurs chiliens restés prisonniers plus de 2 mois sous terre après l’éboulement de la mine où ils travaillaient. Nous avions entendus parler de ce film lors de sa sortie mais aussi, et surtout, de cette histoire incroyable relatée dans les médias en 2010. Du coup, cette visite à la mine de Sel, lieu de tournage, nous a donné envie de regardé ce film ! Une fois rentrés de notre grand voyage, nous l’avons vu et aujourd’hui on vous le recommande vivement !!

capsule Fenix 2 qui a été utilisée dans le film "The 33" à la mina de sal de Nemocón
La capsule Fénix, utilisée durant le tournage du film, réplique de celle qui a sauvé les mineurs chiliens

eau dans une cavité de la mina de sal de Nemocón

coeur illuminé en sel à la mina de sal de Nemocón
1 600 kg et 1,10 m de hauteur : ce cristal de sel taillé n’est rien d’autre que le plus grand du monde !

machine d'ouvriers ramenant le sel à la mina de sal de Nemocón

A la fin de cette visite, nous restons en amour de ce petit village qui a tant a offrir… Mais ce n’est pas encore fini…

En se renseignant sur internet, nous avons découvert qu’un désert était situé proche de Bogotá et encore plus de Nemocón. En demandant aux habitants et à un chauffeur de Tuk Tuk comment se rendre à pieds dans ce désert, ils nous ont vite refroidis en nous disant qu’il se trouvait assez loin et que l’on allait mettre la journée entière pour s’y rendre, visiter puis revenir dans le centre du village. C’est donc en Tuk Tuk que nous sommes partis vers le désert de la Tatacoita ! Heureusement que nous avons finalement choisi ce mode de transport car nous avons dû mettre 30 minutes à se rendre au désert en empruntant des routes de terre et de sable sinueuses et avec très peu d’indications.

chemin vers le désert de la tatacoita de Nemocón

maison abandonnée sur le chemin vers le désert de la tatacoita de Nemocón

cactus sur le chemin du désert de la tatacoita de Nemocón

cactus et zoom sur la fortification du sable au désert de la Tatacoita de Nemocón

entrée du désert de la tatacoita de Nemocón
Après ce portail, nous continuons à pieds avec notre chauffeur qui nous propose la visite

nous dans le désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

Charles et moi dans le désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

Oiseau rencontré au désert de la tatacoita de Nemocón : Zonotrichia capensis
Zonotrichia capensis

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

zoom sur le sable durci du désert de la tatacoita de Nemocón

détail du sable du désert de la tatacoita de Nemocón

désert de la tatacoita de Nemocón

fleur dans le désert de la tatacoita de Nemocón

graminées dans le désert de la tatacoita de Nemocón

sauterelles dans le désert de la tatacoita de Nemocón
Sauterelles bien cachées dans le désert

vue sur le désert de la tatacoita de Nemocón

tuk tuk que nous avons pris pour se rendre au désert de la tatacoita de Nemocón

Les images parlent d’elles-même… Le spectacle est grandiose ! On ne s’attendait pas à autant de beauté et de sérénité. On s’est sentis privilégiés dans cet endroit formé par l’érosion et les milliers d’années. Et le clou de la visite : nous étions totalement SEULS au monde ! Personne d’autre que nous ! Le désert de la Tatacoita, le petit frère du désert de la Tatacoa qui lui est situé dans le département du Huila au sud de la Colombie, nous a laissé bouche bée devant ce tableau naturel !

En réalité, nous avons inversé ces 2 visites : nous avons parcouru le désert le matin et découvert la mine de Sel l’après-midi, cela nous a permis de ne pas avoir trop chaud en marchant en plein Soleil.

En résumé, Nemocón est LA pépite de notre voyage, une découverte complètement inattendue !

C’est avec cette dernière photo que nous vous laissons, car c’est la ville de Medellín que nous allons bientôt vous présenter et il y a beaucoup de chemin à faire avant d’y arriver…

retour en tuk tuk vers Nemocón

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *