Sur les hauteurs d’Aguadas

En route vers le village d’Aguadas, par des routes sinueuses, le fleuve Cauca, des paysages de montagnes baignées dans la rivière Arma et les nombreuses cultures de café.

Vue sur le fleuve Cauca sur la route entre Manizales et Aguadas

Pont sur la route entre Manizales et Aguadas

Rivière Arma sur la route entre Manizales et Aguadas

Pêcheurs dans la rivière Arma sur la route entre Manizales et Aguadas

Champ d'agrumes au loin et au premier plan le chemin pour se rendre de Manizales à Aguadas
On remarque la route, qui n’est pas un chemin piétonnier, mais bien la route à double sens qui permet de rejoindre Aguadas ! (au fond champ d’agrumes)

Notre but en venant à Aguadas, mise à part la visite du village, a été d’aider la tante de Charles à monter l’exposition itinérante TEMPO. Cette exposition met à disposition du public le travail effectué par des professionnels dans le cadre de la « territorialisation de la mémoire, dans 4 villages dévastés par la guerre civile colombienne ».

Escabeau et panneaux de l'expo Tempo pendant la préparation à Aguadas

Préparation de l'expo Tempo à Aguadas

De grands panneaux retracent l’histoire des 4 villages, ainsi que les grands problèmes (économiques, éducatifs, écologiques…) faisant suite aux dégâts causés par le conflit armé.

Au premier plan, pelle exposée lors de l'expo Tempo à Aguadas

Quelques objets complètent l’exposition, comme cette pelle représentant le travail des pompiers pendant le conflit ou encore un récipient rempli d’eau et de fleurs symbolisant l’eau des rivières et l’espoir de les revoir se remplir de vie.

Samuel et Charles prennant la pose près de la pelle de l'expo Tempo à Aguadas

Fleurs dans un bol d'eau à exposées à l'expo Tempo à Aguadas

L’inauguration de l’exposition a eu lieu le lendemain de l’installation, en présence notamment d’un groupe scolaire et du prêtre du village.

Élèves d'un lycée lors de l'inauguration de l'expo Tempo à Aguadas

Le fond de la salle est, pour moi, un endroit indispensable à l’exposition. Ce lieu comprend un endroit pour dessiner, écrire, s’exprimer sur son ressenti face au conflit, qui dure depuis plus de 50 ans. Les 4 villages, dont celui d’Aguadas, étant très touchés par la guerre, ses habitants ont de très forts souvenirs qui ne demandent qu’à être partagés.

Espace libre avec des ordinateurs et un endroit pour dessiner à l'expo Tempo à Aguadas

Qui dit « inauguration d’exposition », dit « verre à partager pour la célébrer » ! Et voici nos 2 chefs du goûter, Samuel et Eloisa, les cousins !

Samuel et Eloisa avec les jus de fruits et les pan de bono pour le goûter de l'inauguration de l'expo Tempo à Aguadas

La salle d’exposition faisant partie de la Maison de la Culture d’Aguadas, nous avons pu visiter le Musée national du Chapeau qui se trouve aussi entre ses murs.

Chapeau géant au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas

Un musée du chapeau, c’est assez rigolo, mais il est très bien placé ici à Aguadas, car la Colombie possède une grande culture du chapeau et chaque région a son propre modèle. Et Aguadas est très réputé pour son chapeau fait à la main en fibre de palmier (toquilla ou d’Iraca) qui pousse dans la région.

Chapeaux et photo d'une femme en train d'en fabriquer un, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas

Chapeaux exposés sur un mur violet, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas
Chapeaux en feuilles de palmier, originaires du département de Tolima
Chapeaux exposés sur un mur vert, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas
Chapeaux en feuilles de Napa (palmier), originaires du département du Chocó
Chapeaux présentés sur un mur vert, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas
Chapeaux en roseaux à flèche, originaires du département de Córdoba
Chapeaux présentés sur un mur orange, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas
Chapeaux en feuilles de tabac et de marronier, originaires du département du Cauca

Le musée présente aussi un collection de photos et de documents anciens (ne pouvant être photographiés) ainsi que de nombreux objets provenant des sols de la région : fossiles, os, figurines…

Fossiles présentés sur une table, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas

Crânes posés sur une étagère en bois, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas

Fresque murale, au musée national du chapeau de la maison de la culture d'Aguadas

Les rues d’Aguadas nous ont permis de découvrir un village coloré dont l’activité se trouve principalement dans le centre historique, déclaré Monument national.

Maisons de toutes les couleurs dans une rue d'Aguadas

Place principale d'Aguadas avec une fontaine et de grands arbres

Vue sur la ville d'Aguadas depuis l'expo Tempo

Eglise sur la place d'Aguadas
Paroisse de l’Immaculée Conception

Paroisse de l'Immaculée Conception sur la place principale d'Aguadas

Son ciel est aussi parsemé de nombreux rapaces migratoires qui créent un magnifique ballet céleste.

Oiseaux dans le ciel d'Aguadas : Buteo platypterus
Petites buses

La visite du « Vieux village » d’Aguadas est un incontournable car il retrace l’histoire de la ville. Cette ville miniature conserve les caractéristiques architecturales et culturelles du moment de sa fondation et permet de s’imaginer dans un autre temps avec la reproduction de la chapelle, de la mairie, d’une école… C’est également un point de vue très joli sur la ville !

Place principale du Pueblito Viejo d'Aguadas

Eglise du Pueblito Viejo d'Aguadas sur la place avec la jeep qui nous a ammenés

Maisons sur la place du Pueblito Viejo d'Aguadas

Fresque murale au Pueblito Viejo d'Aguadas

Vue sur Aguadas depuis le Pueblito Viejo

Vue sur la paroisse de l'Immaculée Conception d'Aguadas depuis le Pueblito Viejo

Coucher de Soleil depuis le Pueblito Viejo d'Aguadas

Lors de notre retour vers Manizales, nous avons emprunté un autre chemin qui nous a permis de passer par le joli village de Salamina.

Fontaine sur la place principale de Salamina

Le pic glandivore sur un arbre de la place principale de Salamina : Melanerpes formicivorus
Pic glandivore

Église sur la place principale de Salamina

Maison colorée d'une rue de Salamina

Après de nombreuses heures de voiture, c’est l’heure de se détendre en découvrant les saveurs du souvenir que nous avons ramené d’Aguadas : le « Pionono », un roulé composé de figues, de dulce de guayaba (une confiserie composée de pâte de goyave, aussi appelée bocadillo) et d’arequipe (une sorte de confiture de lait). Bon appétit !

Le Pionono que l'on a mangé !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *