Faire son marché en Colombie

Depuis 4 mois en Colombie, mis à part le tourisme, on a quand même vécu normalement ! On fait évidemment nos courses, comme les autres, avec quelques découvertes pour moi tout de même. Niveau pouvoir d’achat l’euro est plutôt avantageux sur la nourriture ici, du coup on ne se prive pas en fruits et légumes. Et vue la quantité et la qualité de la production nationale, on a bien raison !

Antimo et moi devant la moto avant de partir au marché
Départ pour le marché d’Armenia avec Antimo

Je parle de « marché » pour acheter des fruits et des légumes puisque c’est la référence que j’ai en tête, mais on est plutôt en face de grands hangars dans lesquels se répartissent les nombreux vendeurs.

hangars du marché d'Armenia

vendeurs dans les hangars du marché d'Armenia

Déchargement des bultos d'un camion au marché d'Armenia
Livraison de bultos d’haricots rouges (sacs de près de 12 kg)

déchargeur avec un bulto sur l'épaule au marché d'Armenia

J’en parle des avocats ? Ils sont délicieux ! On en trouve plusieurs variétés : les petits avec leur peau granuleuse, où l’on mange seul ou à deux dessus comme en France, mais aussi des beaucoup plus gros à peau lisse qui tiennent dans les 2 mains et où on peut bien manger à 4 !

Avocats au marché d'Armenia

Fruits au marché d'Armenia
Pastèques et tomates
Pieds de bananes plantain dans une jeep au marché d'Armenia
Livraison de bananes plantains

Un autre marché impressionnant, c’est celui où l’on a pu aller avec César, le cousin de Charles, à Bogotá.

hangar au marché de Bogotá

Légumes sur une étal au marché de Bogotá

Etal de légumes de toutes les couleurs au marché de Bogotá

Fruits de toutes les couleurs au marché de Bogotá

Fruit à pépins au marché de Bogotá
Granadilla

etal de pommes de terre au marché de Bogotá

Poulets dans des cages au marché de Bogotá
Les poulets vendus vivants

Oeufs bruns et blancs au marché de Bogotá

Femme âgée coupant de la panela au marché de Bogotá
Coupe de la panela (produit issu du jus de la canne à sucre)

Mouvement de la femme en train de couper la panela au marché de Bogotá

Morceaux de panela coupés en carré au marché de Bogotá

Nous 3 à table avec notre petit goûter au marché de Bogotá
Pause gourmande avec César et Jennifer, au cœur du marché : pan de maïs, pan de yuca et avena (lait et avoine)

Botero nous avait bien prévenu de la taille de notre panier en quittant le marché…

Tableau de Botero du Musée Botero de Bogotá
« Panier de fruits » – Botero

Verdict : manger des fruits et des légumes en Colombie, c’est facile, c’est bon, on achète local et les prix sont raisonnables ! Du coup, ici, on respecte à la lettre le slogan du PNNS : « 5 fruits et légumes par jour » !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *