Bogotá, destination capitale

Nous sommes partis pour la capitale colombienne : j’ai nommé Bogotá ! J’avais entendu plusieurs choses sur cette ville avant de partir, notamment son manque de sécurité. Mais, je pense que, comme dans toutes les grandes villes du monde il faut faire attention à soi, et ce sentiment d’insécurité ne m’a pas envahi une seule seconde dans la capitale colombienne.

La route Armenia – Bogotá, ou comment passer 8 heures assis à contempler le paysage. Voici un court extrait de notre voyage en bus, où l’on retrouve les nombreux camions « à l’américaine », quelques maisons et commerces des bords de routes, ainsi que l’arrivée à Bogotá et son trafic légendaire.

Le Transmilenio, que l’on aperçoit en fin de vidéo, sorte de bus qui emprunte sa propre voie, est un vrai labyrinthe ! Je n’ai toujours qu’à moitié compris le système des lignes du « Transmi »…

Panneau du Transmilenio de Bogotá

La découverte du quartier de la « Candelaria » a été un vrai régal, dans tous les sens du terme ! D’une part pour les yeux…

Rue du quartier de la Candelaria à Bogotá

Fresque murale dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Mais aussi pour les papilles ! Nous avons profité d’être avec un cousin de Charles pour découvrir des adresses qui changent un peu. Et nous nous sommes retrouvés dans un restaurant colombo-japonais ! On y mange du riz accompagné de légumes et des sushis ! Et le clou du service, on ne mange pas dans une assiette mais dans une « Totuma » , un petit bol fabriqué à partir du fruit du calebassier !

Plat que Charlène a commandé au restaurant de sushis Totuma Corrida dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Plat que Charles a commandé au restaurant de sushis Totuma Corrida dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Charlène, Charles et ses cousins Brayan et Michelle, assis à la table du restaurant de sushis Totuma Corrida dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Le quartier de la Candelaria est un lieu vraiment actif et très passant, on y retrouve beaucoup de jeunes et d’artistes de rue, notamment sur la place del Chorro de Quevedo. C’est ici, d’ailleurs, que serait née la ville de Bogotá en 1538.

Rue colorée du quartier de la Candelaria à Bogotá

Sculpture d'un homme portant une malette accroché à une fenêtre du quartier de la Candelaria à Bogotá

Place très peuplée de jeunes dans le quartier de la Candelaria à Bogotá
Place del Chorro de Quevedo

Rue du quartier de la Candelaria à Bogotá

Rue du quartier de la Candelaria à Bogotá

Sculpture d'un homme en haut d'un bâtiment tenant les fils d'un boîtier électrique dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Bâtiment rayé dans le quartier de la Candelaria à Bogotá

Vivre avec des habitants de Bogotá nous permet d’entrer des lieux non ouverts aux touristes, comme cette université, dont l’architecture nous a beaucoup plu.

Patio de l'université del Rosario de Bogotá
Université del Rosario

Couloir de l'université del Rosario de Bogotá

Au détour d’une rue, rencontre inattendue avec cette chiva en plein centre de Bogotá ! Ce véhicule traditionnel, habituellement utilisé en campagne, avait été déjà été mentionné dans cet article mais sans photo, alors la voici (bien qu’elles ne se ressemblent pas tout à fait, c’est quand même le même style) !

Une chiva dans une rue du centre de Bogotá

Ce gigantesque monument qui a attiré notre attention n’est autre que les arènes de Santamaría. Des arènes où ont eu lieu des corridas, héritage espagnol, mais aussi où de nombreux concerts et événements sportifs se déroulent.

Détails des arènes "plaza de toros de Santamaría" de Bogotá

Photos des 2 merles à Bogotá : Turdus fuscater et Turdus ignobilis
Merle géant et merle à bec noir en plein centre de Bogotá

Un incontournable de Bogotá c’est le passage sur la place Bolívar afin de découvrir la première église de la ville construite en 1539, le nouveau palais de justice, le palais Liévano qui abrite la mairie de Bogotá, et le Capitolio nacional qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants de Colombie (l’équivalent des députés en France).

Cathédrale sur la place Bolívar de Bogotá
Catedral Primada

Envol de pigeons devant la cathédrale Primada sur la place Bolívar de Bogotá

Colegio Mayor de San Bartolomé sur la place Bolívar de Bogotá

Bâtiment sur la Place Bolívar de Bogotá

Bâtiment à colonnes avec le drapeau de la Colombie sur la place Bolívar de Bogotá
Capitolio nacional

Arrière du Capitolio nacional de Bogotá

Gardes du Capitolio nacional de Bogotá

Côté du Capitolio nacional de Bogotá et son jardin

Rue avec des maisons colorées près de la place Bolívar longeant le Capitolio nacional de Bogotá
Rue adjacente au Capitolio nacional

Concernant la nourriture, j’ai pu goûter à 2 spécialités colombiennes, qui, comme souvent, donnent envie de faire la sieste, vue la quantité !

Plats que nous avons commandés dans un restaurant de fruits de mer de Bogotá et un restaurant de picada
Cazuela de mariscos (fruits de mer en sauce) et soupe de poisson // Picada à partager

Et voici ce que l’on reçoit quand on commande une salade de fruits ! On ne risque pas de mourir de faim !

Salades de fruits, accompagnées de boules de glace, que nous avons commandés à Bogotá

La visite qui m’a le plus marquée à Bogotá est la montée à Monserrate. Perchée à près de 3 200 m au-dessus du niveau de la mer, la colline offre une vue incroyable sur la ville. Pour pouvoir atteindre le sommet, nous avions plusieurs possibilités mais nous avons choisi la plus écologique (et économique) : nos pieds !

Monserrate en haut de la montagne vue depuis le centre de Bogotá

Funiculaire de Monserrate à Bogotá

Charles et les cousins montant les marches de Monserrate à Bogotá

Oiseau rencontré lors de la montée de Monserrate à Bogotá : Anisognathus igniventris
Tangara à ventre rouge
Papillon et fleurs rencontrés lors de la montée de Monserrate à Bogotá : Brugmansia, Passiflora
Trompettes des anges, papillon, fleur sauvage et passiflore
Fleur rencontrée lors de la montée vers Monserrate à Bogotá : Kniphofia uvaria
Tritome à longues grappes
Bougies qui se consument laissant des traces de toutes les couleurs dans une cavité dans la montée vers Monserrate à Bogotá
Petit sanctuaire de bougies en chemin

Vue de l'église depuis le chemin qui monte vers Monserrate à Bogotá

Panneau indiquant l'altitude de Monserrate à Bogotá : 3200 mètres au-dessus du niveau de la mer

Après 1h30 de marche, notre équipe est arrivée tout en haut du mont !

Moi et les cousins de Charles tout en haut de Monserrate à Bogotá

Eglise tout en haut de Monserrate à Bogotá
Santuario del Señor de Monserrate

Vue du cerro Guadalupe et de Monserrate à Bogotá

Vue sur le Cerro de Guadalupe depuis Monserrate à Bogotá
Au loin, el Cerro de Guadalupe, moins touristique que Monserrate et accessible par la route
Vue de la vierge depuis le centre de Bogotá
La vierge de Guadalupe, vue depuis la place Bolívar

Vue sur la montagne et un gros nuage blanc depuis Monserrate à Bogotá

Charles, Brayan et Charlène avec la vue de Bogotá derrière depuis Monserrate

Vue sur toute la ville de Bogotá depuis Monserrate

Après cette montée fatigante, cette magnifique vue et ce souvenir impérissable, il est temps de redescendre vers la ville.

Charlène et les cousins de Charles en train de descendre les marches de Monserrate à Bogotá

Où ce lama nous a fait de l’œil !

Lama en bas de Monserrate à Bogotá

Zoom sur l’œil et les sabots du lama en bas de Monserrate à Bogotá

La suite de nos visites à Bogotá dans un prochain article. Un indice : ça sera un petit peu plus culturel !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *