Pasto et la lagune de la Cocha

La ville de Pasto ne se résume pas à son carnaval, bien que ce soit l’événement qui fasse la fierté de ses habitants. Perchée à 2 527 m d’altitude sur le volcan Galeras (le plus actif de Colombie !), la ville est vraiment peuplée (près de 400 000 habitants, c’est plus que Nantes !) et cela surprend vue sa situation géographique. On a déambulé dans les rues de Pasto, les matins de cette semaine de carnaval, quand l’agitation n’était pas encore à son paroxysme. On y a découvert ses nombreux temples et églises, tous aussi beaux les uns que les autres. On a voulu visiter le Musée Taminango, la plus vieille maison de la ville, qui présente des objets anciens et d’artisanat local, mais on a trouvé porte close dû à cette semaine fériée pour le carnaval.

vente de ponchos à Pasto

jeunes filles assises sur une pierre à Pasto

Temple San Felipe Neri bleu et blanc de Pasto
Temple San Felipe Neri

Temple San Felipe Neri de Pasto vu de côté

Zoom sur des anges et un mur du Temple San Felipe Neri de Pasto
« Dios y futbol » (Dieu et football) inscrit sur le mur du temple

vieux rouleau compresseur jaune décoré à Pasto

rue de Pasto

Eglise San Agustín à Pasto
Eglise San Agustín (et les nombreux câbles suspendus)
Cadenas poudrés de blanc suite au carnaval de Pasto
Traces du carnaval

Musée d'Arts et de Traditions de Pasto

Maison du Musée d'Arts et de Tradition de Pasto
La plus vieille maison de la ville (1623) transformée en musée
Vue sur le volcan Galeras depuis le centre-ville de Pasto
Vue sur le volcan Galeras depuis le centre-ville de Pasto

femme triant des cacahuètes dans une rue de Pasto

femme sur son balcon en train de peler des pommes de terre à Pasto

paysage sur la route de Pasto

paysage sur une route de Pasto

chiva sur une route de Pasto

oiseau rencontré sur la route de Pasto : Pitangus sulphuratus
Tyrans quiquivi

A une quarantaine de kilomètres de Pasto, se trouve une merveille de la nature, d’origine glaciaire : la lagune de la Cocha, comme une version miniature du lac Titicaca (Bolivie, Pérou). Un charmant village s’est installé sur les bords du lac et vit principalement du tourisme, avec ses nombreux restaurants et ses locations de lanchas (barques à moteur). La balade en lancha est une étape indispensable pour découvrir la lagune et atteindre l’île de la Corota, véritable sanctuaire de faune et de flore indigènes.

lanchas "garée" à la lagune de la Cocha à Pasto

femme lavant son paillasson dans la rivière à la lagune de la Cocha à Pasto

traces de pas dans le sable à la lagune de la Cocha à Pasto

maisons et lanchas à la lagune de la Cocha à Pasto

L'île de la Corota à la lagune de la Cocha à Pasto
L’île de la Corota

graminés à la lagune de la Cocha à Pasto

lancha sur la lagune de la Cocha à Pasto

canards rencontrés à la lagune de la Cocha à Pasto : Fulica ardesiaca, Oxyura vittata
Foulque ardoisée et érismature ornée

paysage de la montagne à la lagune de la Cocha à Pasto

nuages se reflétant dans la lagune de la Cocha à Pasto

paysage de la lagune de la Cocha à Pasto

L'île de la Corota à la lagune de la Cocha à Pasto
L’île de la Corota

roche de l'île de la Corota à la lagune de la Cocha à Pasto

Moi de dos sur le ponton de l'île de la Corota à la lagune de la Cocha à Pasto

maison à la lagune de la Cocha à Pasto

pilotis d'une maison de la lagune de la Cocha à Pasto

village et maisons de la lagune de la Cocha à Pasto

graminées et montagne à la lagune de la Cocha à Pasto

cime de la montagne à la lagune de la Cocha à Pasto

oiseaux rencontrés à la lagune de la Cocha à Pasto : Fringillidae, Catamenia inornata
Fringillidés et cataménies ternes

femmes portant des charges à la lagune de la Cocha à Pasto

commerçant équatoriens portant une charge à la lagune de la Cocha à Pasto

C’est avec ces deux commerçants équatoriens que nous achevons notre visite de la ville de Pasto et de la lagune de la Cocha. On les suit car nous aussi on se dirige tout droit vers le sud de la Colombie, afin de bientôt traverser la frontière Colombie-Équateur !

5 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 3
    Guy

    bonjour Charlène ! bravo et merci pour la qualité de votre blog qui m’apprend de nouvelles choses intéressantes ( un blog de qualité demande bien des efforts et il convient de savoir l’apprécier et le souligner!) je me permets de vous contacter sans savoir si vous êtes toujours en contact 😉 .. en tout cas, j’espère que tout va bien pour vous en ces temps déconcertants et anxiogènes …

    je suis Nantais ( j’ai remarqué une référence amusante à Nantes 😉 et je me passionne pour beaucoup de sujets dont l’histoire et le patrimoine de beaucoup de pays; le hasard fait que j’ai une sympathique correspondante colombienne qui habite Pasto, qui apprend l’anglais (et qui me permet d’entretenir mon bon niveau d’anglais par la même occasion ;-)) ) ; je me suis donc intéressé de plus près à sa région et j’ai eu l’amusante surprise aussi de constater que celle-ci présentait d’appréciables similitudes avec des régions de lacs de pays que j’adore, l’Autriche (pays de mon coeur) et un peu la Finlande ! 🙂 par contre, j’ai du mal à trouver des infos et « tuyaux » très interessants et instructifs sur la ville de PASTO (ou San Juan..?) , sur les endroits remarquables et insolites, les curiosités moins connues, les conseils pratiques etc.. ; je serai comblé si vous pouviez m’apporter vos impressions et votre expérience sur la ville et ses bons côtés.
    d’une part j’ai très envie d’y passer des vacances en 2021 (si possible..) et aussi, je dois l’avouer, pour le fun, d ‘ « épater » et d »intriguer » ma correspondante en lui suggérant que de « précieuses relations » m’ont fourni d’intéressantes et surprenantes informations sur sa belle région et sa belle ville ! 😉
    si vous voulez, également, on peut échanger sur des aspects plus pratiques en termes de voyages, de connaissances, de découvertes, etc..
    mais je ne veux pas abuser de votre temps bien sur 😉
    merci déjà de m’avoir lu et mille reconnaissants sincères mercis si vous aviez la gentillesse de me recontacter et de m’éclairer davantage ! 🙂
    je saurai apprécier le geste à sa juste valeur car sur le net, gentillesse, éducation, convivialité et richesse des échanges ne sont hélas pas toujours au rendez-vous !! 🙂
    bon courage à vous et prenez soin de vous naturellement Guy ( et à tout hasard rappel de mon e-mail : alanladd44@gmail.com )

  2. 4
    Guy

    complément : je ne sais pas quand vous pourrez recevoir mon récent message car je suis informé qu’il y a de gros soucis en matière de réseau électrique et d’internet dans la ville de PASTO ces jours ci…
    bon courage à vous et j’espère que vous allez bien ! (êtes vous d’ailleurs une compatriote nantaise , exilée ? 😉 )

    • 5
      Charlène | Instant Tanné

      Bonjour Guy, oui je viens de Nantes (même si je n’y habite plus). 😉 Je ne vis plus non plus en Colombie depuis quelques années (d’où ma réponse tardive, car je n’alimente plus le blog). Merci pour votre message, ça fait plaisir de savoir que le blog est apprécié. Concernant Pasto (San Juan de Pasto, dans sa version longue mais moins usitée), je n’ai eu qu’un aperçu de la ville durant le carnaval. J’ai énormément aimé l’ambiance durant cette fête très populaire, bien qu’il y ait eu un petit temps d’adaptation à avoir pour comprendre la manière dont les gens interagissent, à coups de peinture et de sprays à serpentins. La lagune, toute proche, est vraiment calme et apaisante. Les gens sont très gentils dans cette région. Et leur accent est vraiment mignon (c’est un peu celui que j’ai conservé d’ailleurs, car j’ai appris l’espagnol avec des personnes de Popayán, ayant grandi pour certains dans la région de Nariño). Leur accent est parfois moqué (comme celui des Belges pour les Français), mais personnellement je l’adore. Il est très chantant dans les fins de phrases. Il ressemble un peu à celui des Équatoriens ou des Péruviens. Autre information sur la région, les habitants de Nariño sont également connus pour aimer manger… des cochons d’Inde ! Et oui ! Les « cuyes » sont très facilement visibles dans les petits restaurants de rue, tournés à la broche, et servis entiers dans les assiettes ! Assez particulier à voir, mais le goût ressemble à du poulet. En vous souhaitant une bonne correspondance avec votre « pastusa » (habitante de Pasto). Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.